Impression    Partager :

ActualitésActualité des collègesCulture

Le grec n'est pas une langue morte à Breuil-le-Vert !

Mis en ligne le

Pour finir en beauté (grecque, bien sûr!) leur année de 3ème, les élèves hellénistes du collège Cousteau à Breuil-le-Vert, ont organisé une exposition au CDI, sous la conduite de leur professeur de grec ancien, Laure Frugier.

Ce fut pour les élèves une façon concrète de « mettre la main à la pâte »  et de s'impliquer dans un projet interdisciplinaire, tout en découvrant le patrimoine local isarien. 

Une façon agréable aussi de sortir de l'espace-classe. 

Après avoir étudié avec leur professeur de langue ancienne, tout au long de l'année scolaire, la langue et la civilisation du « berceau de la démocratie », les élèves ont donc visité le matin les collections de vases grecs antiques du Musée Vivenel de Compiègne et créé l'après-midi leur propre « vase » grec lors d'un atelier céramique.

Le grec revisité !

S'inspirant d'une aryballe – un vase à huile parfumée -, ils avaient élaboré en classe, pendant le  cours de grec, puis sur quelques séances du cours d'arts plastiques, un dessin préparatoire, conçu à partir de motifs antiques authentiques.      

Et le « jour J », guidés par la céramiste du musée, ils ont étalé l'argile, découpé avec soin la « silhouette » de cette aryballe en 2D, et reproduit le plus fidèlement possible leur dessin avec l'encre spéciale, noire, appelée « engobe ».    

S'approchant au plus près des techniques utilisées voici 2500 ans, nos apprentis céramistes ont pu créer, en dignes successeurs du peintre antique Euphronios, des vases à la fois réalistes et originaux.  

Qu'ils ont signés de leurs initiales !      

Avec l'aide du professeur d'arts plastiques, ils ont ensuite « supervisé » la scénographie de l'exposition, en restant dans le ton, puisque leurs réalisations sont exposées sur une table hexagonale, revêtue d'une draperie au plissé … grec !  

Le professeur documentaliste a apporté la « touche finale » : quelques livres sont présentés pour donner à tous les élèves l'envie d'en savoir plus sur cette brillante civilisation.    

Au final des élèves et des professeurs heureux d'avoir participé à cette expérience, qui ne manquera pas d'être renouvelée l'an prochain : en effet, de nombreux élèves de 4e, que cette exposition devrait  motiver encore davantage, ont choisi d'étudier le grec ancien en 2016-2017 au collège Cousteau.

Remerciements

Ce projet fut mené en étroite collaboration avec le professeur d'arts plastiques, Armelle Péron, et le professeur documentaliste, Isabelle De Clercq.  

Merci à Sandrine Devos, professeur de langues anciennes, qui nous a accompagnés lors de la visite.

Merci à Christine Amiard, Conservatrice du Musée Vivenel, sans qui rien n'aurait pu se faire.

Les élèves en parlent !

Bleuenn : « J'ai aimé pouvoir créer et produire un vase comme les Grecs de l'Antiquité. »  

Antoine : « C'était dur de reproduire le motif que j'avais choisi, et il a fallu s'adapter et simplifier mon dessin. »  

Noémie : « Cela nous appris à être minutieux, car l'encre noire utilisée peut vite déborder partout. »