Impression    Partager :

ActualitésActualité des collègesSport et sportifs

Une championne d'athlétisme au collège de Montataire

Mis en ligne le

La classe de 5ème6 du collège Anatole France à Montataire a rencontré, le 25 janvier 2016, Maëva Contion, sportive de haut niveau et spécialiste du 400 mètres haies, dans le cadre du dispositif Santé au collège porté par le Conseil départemental de l'Oise. Les élèves étaient accompagnés par leur professeur de sport, M. Lemaurst.

Naissance d'une championne

Maëva Contion a 23 ans et est originaire de Creil. Elle a commencé l'athlétisme à 11 ans, en classe de 6ème. A l'origine, elle était plutôt danseuse, et c'est son professeur de sport, en remarquant ses capacités, qui l'a orientée vers l'athlétisme. Issue d'une famille de sportifs, ses parents l'ont toujours soutenue dans sa carrière : championne de France junior en 2010 et 2011, elle remporte la médaille de bronze des championnats d'Europe juniors en 2011. Elle est championne de France espoir en 2012 et 2014, puis en 2015, elle remporte les championnats de France élite à Villeneuve d'Ascq, portant son record personnel au 400 mètres haies à 56'03".
 
Afin de préparer sa future carrière, Maëva est inscrite en parallèle en Master "Entraînement sportif". Son souhait serait de devenir kinésithérapeute, afin de rester dans le milieu sportif et continuer à côtoyer les athlètes. Difficile en effet de gagner sa vie dans l'athlétisme, "sauf si on s'appelle Usain Bolt !", dit-elle avec le sourire. "C'est pourquoi je fais ce double projet, afin d'avoir un "Plan B" pour la suite". "J'ai une semaine de cours par mois, ce qui demande de l'organisation pour concilier sport et études, mais j'y arrive !".

Un mental de gagnante

 

Maëva a toujours fait beaucoup de sport, depuis toute petite. Cela lui a permis de se forger un mental de championne, ce qui est primordial pour réussir dans l'athlétisme: "C'est un sport très ingrat, où le mental compte plus que le physique. Il faut trouver les ressources nécessaires pour aller jusqu'au bout de la course", affirme la jeune championne aux élèves. Elle est en cela beaucoup aidée par son entraîneur, Laurent Hernu, élu entraîneur de l'année 2014 par la Fédération Française d'Athlétisme.

 

Ce mental lui permet aussi de toujours se montrer conviviale avec les autres compétiteurs : "Je suis très sociale avec les autres. Je vais toujours serrer la main des autres athlètes après une course, même si je perds !". Même si elle finit dernière ? "Ce n'est pas une honte d'être dernier, à partir du moment où on estime avoir fait une bonne course". 

 

Une saine hygiène de vie

Avoir un bon régime alimentaire tient évidemment une place primordiale dans la vie de Maëva, entièrement dévolue à ses performances sportives. "Mon alimentation se compose essentiellement de féculents, de protéines, de laitages et de fruits. J'essaye d'éviter tout ce qui est gras". A-t-elle droit à quelques entorses dans ce régime plutôt strict ? "Je m'autorise deux viandes rouges et deux sucreries par semaine". Les élèves sont curieux de savoir si elle est tentée de temps à temps par la restauration rapide: "J'en ai beaucoup consommé étant plus jeune, mais maintenant, mes goûts en matière de nourriture ont évolué, et cela ne m'attire plus". Elle doit en effet tenir le coup aux entraînements, qui sont assez soutenus : "J'ai de 6 à 9 entraînements par semaine. Chaque entraînement dure de 1h30 à 3h. Dimanche, c'est relâche ! J'en profite pour prendre soin de moi et sortir avec mes amis".
 
En compétition, elle veille surtout à ne pas courir le ventre vide: "En fait cela dépend de l'heure à laquelle je dois courir. Souvent, les courses débutent à 13h. Dans ce cas, je prends un gros petit-déjeuner afin de tenir. Après la course, je mange des féculents afin de regagner les calories que j'ai perdues".
 
Bien se nourrir ne suffit pas, il faut aussi avoir un rythme de vie régulier. "Je me couche au plus tard vers 23h30, pour un réveil entre 9h et 10h, ce qui me procure une bonne nuit de sommeil".

Photos et dédicaces

Déjà la séance se termine. Juste le temps pour une séance de dédicaces et quelques selfies avec la championne, avant de la laisser repartir pour de nouvelle aventures. Maëva prépare en effet sa prochaine grosse échéance, les Jeux olympiques de Rio au mois d'août. "Dès le mois d'avril, je vais aller m'entraîner à La Réunion, afin de m'habituer au climat". Souhaitons-lui bonne chance !