Impression    Partager :

COMPIEGNEChef d’établissementCollégienParentEnseignantFerdinand BacDéveloppement durable

Une conférence pour mieux manger

Mis en ligne le

Dans le cadre de la sensibilisation à l'alimentation durable proposée par le Conseil départemental de l'Oise, le collège Ferdinand Bac à Compiègne a bénéficié d'une conférence interactive sur ce thème animée par l'association Bio-Sphère.

Cette conférence prend place dans une expérimentation menée depuis 2016 par le Conseil départemental de l'Oise, en partenariat avec la Chambre d'agriculture et la Direction des services départementaux de l'Education nationale.

Le Conseil départemental s'est en effet engagé dans une démarche d'approvisionnement local des restaurations scolaires des collèges, dans une logique de développement durable et d'une consommation responsable, tout en favorisant l'éducation éco-citoyenne des collégiens.

Afin de développer cette démarche, une expérimentation est mise en place sur 17 collèges pilotes durant 2 années scolaires, dans le but de tester différents type d’intervention, d’accompagnement, dans une perspective, à terme, d’élargir la démarche à l’ensemble des collèges publics du département. Il s’agit en s’appuyant sur une action phare de «repas locaux, de saison et 0 gaspillage», d’accompagner les collèges, de sensibiliser les élèves et de mobiliser un réseau d’acteurs (chefs de cuisine, producteurs et transformateurs locaux, etc.).

Une action de sensibilisation

Bio-Sphère est une association dont le but est de sensibiliser le public aux enjeux du développement durable et de la préservation de l'environnement. Elle organise des conférences interactives dans toute la France dans les entreprises, les collectivités et les établissements scolaires. Péo60 était d'ailleurs allé au collège Anne-Marie Javouhey à Senlis assister à une intervention sur le climat. Cliquez ici pour lire le reportage.

4 collèges de l'Oise ont bénéficié récemment de ces conférences : M. & G.  Blin à Maignelay-Montigny, Jean Moulin à Formerie, Ferdinand Buisson à Grandvilliers et Ferdinand Bac à Compiègne. C'est dans ce dernier collège que Péo60 s'est rendu, le 14 mai 2019, afin d'assister à l'une d'entre elles, animée par Cyril Dufer.

Un écran, un animateur et des boîtiers de vote

La conférence à laquelle Péo60 a participé est d'un genre un peu particulier : elle est interactive ! En effet, la séance d'1h30 couvre 7 thématiques sur l'alimentation (l'équilibre alimentaire, les cultures, les produits locaux et de saison, l'élevage, la pêche, les labels & logos et l'alimentation du futur) mais l'originalité repose sur l'utilisation de moyens interactifs pour capter l'attention du spectateur.

En effet, l'animateur s'appuie sur des supports vidéos (extraits de reportages, d'émissions de télévision, animations...) pour étayer son propos, et surtout, chaque fin de partie est rythmée par une question posée aux élèves, question à laquelle ceux-ci peuvent répondre grâce à un petit boîtier qui leur a été donné en début de séance. Cela permet d'évaluer la compréhension de ce qui vient d'être expliqué de manière ludique et au vu de la réaction des élèves lors du dévoilement de la bonne réponse, ça marche !

Tous les enjeux de l'alimentation en 1h30

Les 7 thématiques développées couvrent tout le spectre des problématiques liées à l'alimentation au XXIe siècle :

  • Un besoin vital

Cette partie traite de l'équilibre alimentaire et des rations quotidiennes selon les pays. On y voit notamment des familles prises en photo avec les produits qu'ils consomment en une semaine. On comprend le contraste entre une famille tchadienne dont le budget hebdomadaire est d'1 € et dont la consommation repose avant tout sur des légumineuses, et la famille allemande, au budget de 375 €, avec de nombreux produits industriels et transformés ! Vous pouvez retrouver la source de ces photos ici : Ce qu'ils mangent en une semaine.

Sont également évoqués les nombreux additifs présents dans l'alimentation industrielle, qui représente 80% de notre alimentation quotidienne et les moyens dont nous disposons pour mieux choisir nos produits aliemntaires (nutriscore, applications sur smartphone...).

  • Les cultures

Saviez-vous qu'une pomme subit en moyenne 24 traitements différents avec des produits chimiques ? Cette partie met en garde contre l'utilisation intensive des pesticides et des OGM (pour ces derniers, les risques sur le long terme sont encore très mal connus) et rappelle que cette problématique n'est pas nouvelle : un film de 1964 montre des consommateurs se plaignant déjà du trop grand nombre de produits chimiques dans leur alimentation !

  • Local et de saison

Ce chapitre aborde les circuits courts et l'importance de consommer des produits de saison. Pas de fraises en décembre !

  • L'élevage

Ici est évoqué l'élevage intensif des animaux destinés à la consommation humaine. On y découvre la fameuse Ferme des 1000 vaches en France, qui n'est elle-même pas grand-chose face à la Ferme des 100 000 vaches en cours de construction en Chine ! Les conditions de production de la viande que nous consommons (92 kg par an en France, 135 kg aux États-Unis) sont au coeur de ce chapitre. On y voit des images saisissantes de poussins, traités comme de la marchandise, qui ne verront jamais la lumière du jour, élevés le plus rapidement possible pour finir en nuggets ou en d'autres produits issus de l'industrie agroalimentaire. Cette production en masse de viande a également un impact sur les terres cultivées, dont 70% servent uniquement à nourrir le bétail destiné à la consommation humaine.

Cette partie évoque également des initiatives prises pour nous "libérer" de la viande, comme le meat free monday initié par le musicien Paul Mc Cartney, une journée durant laquelle on ne mange pas de viande, ou bien, de façon plus radicale, les personnes qui ont décidé de bannir pour toujours la viande de leur alimentation (vegétariens, végétaliens, vegans).

  • La pêche

À cause de la surpêche, le nombre de poissons dans les océans diminue d'année en année. De plus, cette surpêche occasionne des "dommages collatéraux" comme la "pêche accessoire" (des espèces de poissons dont on ne veut pas mais qui se retrouvent prises dans les filets gigantesques des pêcheurs et qui sont remises à la mer. La plupart de ces poissons ne survivent pas).

  • Labels et logos

Cette partie passe en revue les différents labels et logos créés pour nous permettre de mieux connaître l'origine des produits que nous achetons : agriculture biologique, Label rouge, AOP (Appellation d'Origine Protégée), AOC (Appellation d'Origine Contrôlée).

  • L'alimentation du futur

En guide de conclusion, le conférencier propose un tour d'horizon de produits alimentaires qui deviendront peut-être notre quotidien dans quelques années... Les insectes par exemple ou la spiruline (une algue très facile à cultiver, très riche en protéines). Ou peut-être... le lait de cafard ! Très riche en protéines et en calories, il pourrait devenir un complément alimentaire pour les futures générations, d'autant qu'il est aujourd'hui possible de le produire de façon artificielle.

Conclusion et résultats du quiz

Les élèves ont véritablement "accroché" à la conférence, non seulement grâce à la forme ludique de celle-ci, mais on a également senti une vraie prise de conscience par rapport aux propos tenus : "Cette conférence nous a permis de savoir comment agir quand on sera adultes, notamment privilégier les légumes cultivés sans pesticides", nous a confié Yoan. "Je ne savais pas que la viande qu'on mangeait nécessitait autant d'eau pour sa production", ajoute Emeric. "Parmi toutes les choses que j'ai apprises lors de cette conférence, je retiendrai les problèmes de malnutrition dans le monde et aussi le fait que bientôt, on se nourrira peut-être avec du lait de cafard !", conclut Reda.

À la fin de la conférence sont dévoilés les résultats : Ce sont Hugo et Adonis qui ont le plus gros score avec 14 bonnes réponses sur 18. Une seule personne a 18 bonnes réponses : c'est leur professeure, Mme Savalle.

Interventions dans d'autres collèges de l'Oise

Album Photos : cliquez sur les photos pour les agrandir