• Je suis chef d'établissement
  • Je suis parent
  • Je suis enseignant
  • Je suis collégien
  • Impression    Partager :

    La Première Guerre Mondiale : "1918 : une nouvelle guerre ?"


    Les lieux de mémoire

    Carrières de Montigny à Machemont

    Patrimoine légué au cours des siècles par les carriers et les soldats de la Grande Guerre, le site remarquable des carrières de pierre de Montigny situé à Machemont concentre en un même lieu des galeries souterraines, des habitats troglodytes et des traces de la présence de soldats durant la guerre mondiale 14-18. 

    En savoir plus

    Maison du Garde à Tracy-le-Mont

    Marquée par les combats de la Première Guerre Mondiale, la commune de Tracy-le-Mont fait partie des pages d'histoire de la Grande Guerre.
    La carrière de la Maison du Garde, aménagée par l'armée française pour le cantonnement de ses troupes, porte le croissant du Zouave ainsi que l'emblème sculpté de la Musique du 2ème Zouave et le blason du 1er Régiment du Génie. 

    En savoir plus

    Nécropoles militaires à Vignemont

    Nécropole française : Située entre Vignemont et Marquéglise, cette nécropole de 10 119 m2 a été édifiée en 1918 au cours de la bataille du Matz.

    Nécropole allemande : Cette nécropole a été édifiée par la France en 1918, en même temps que le cimetière militaire français qui se trouve à côté.

    En savoir plus

    Nécropole militaire française de Tracy-le-Mont

    Cette nécropole de 13 670 m2, édifiée en 1920, contient 3196 corps dont 1313 en ossuaires. Ces corps proviennent de plusieurs cimetières provisoires, ainsi que des cimétières militaires du "Poste Picard", du "Point T", de l'Ecafaut, des Bretons et des Zouaves. 

    En savoir plus

    Nécropole militaire allemande de Nampcel

    Cette nécropole a été édifiée en 1919 par la France, d'abord en cimetière mixte (franco-allemand) puis, en 1922, en cimetière allemand lorsque les tombes françaises ont été déplacées et que l'on a regroupé ici des tombes provenant de plus de 100 lieux, situés jusqu'à 35 km aux alentours. 

    En savoir plus

    Butte des Zouaves

    A Moulin-sous-Touvent près de la Ferme de Quennevières, la célèbre Butte des Zouaves rappelle le souvenir des soldats enterrés vivants sous le tertre au cours d'un bombardement. Sur un mur d'enceinte de la Ferme des Loges, se trouve une plaque en l'honneur du soldat Jean-Louis Donou du 134ème R.I. 

    En savoir plus

    Nécropole militaire allemande de Thiescourt

    Cette nécropole a été édifiée par la France en 1920, sur un terrain sur lequel se trouvait une fosse collective contenant environ 50 corps de soldats allemands et français, inhumés par les Allemands. Elle contient 1095 corps : 707 dans des tombes individuelles et 388 dans deux ossuaires. 

    En savoir plus

    Nécropole de Cuts

    Cette nécropole, d'une superficie de 10 270 m2, a été édifiée par la France en mars 1920. Elle contient 3296 corps dont 1770 en ossuaires. On y trouve également la tombe d'un soldat russe et de soldats musulmans tombés lors de la Seconde Guerre Mondiale. 

    En savoir plus

    Parcours des Zouaves

    Afin de renforcer les troupes françaises, la France a fait venir quelques centaines de milliers de soldats de ses colonies : Marocains, Algériens, Sénégalais...

    Le parcours des Zouaves invite à appréhender la Première Guerre Mondiale à travers le regard d'un soldat des colonies envoyé sur le Front de l'Oise. 

    En savoir plus

    Musée Territoire 14-18 à Rethondes

    Situé à proximité de l’église de Rethondes, l’Espace Découverte du Musée Territoire 14-18 vous permet de découvrir la ligne du front.  Au travers d’images et de témoignages, cet espace moderne évoque le conflit et la vie quotidienne autour de celui-ci : entre cantonnement dans les carrières pour les soldats (espace de vie et abri militaire) et occupation, pénurie et réquisition pour les civils.

    En savoir plus

    Visite de la ville de Senlis

    Plusieurs visites guidées sont proposées : Senlis et la Grande Guerre : Visite retraçant le quotidien des Senlisiens lors des premiers mois de guerre et expliquant le martyr de la ville, ainsi que la fin tragique de six otages.
    Senlis entre les 2 guerres : Bref rappel des 2 guerres mondiales dans la région et de leurs conséquences à Senlis. 

    En savoir plus

    Visite de la ville de Chantilly

    De 1914 à 1916, Joffre, le général en chef de l'armée française, établit son quartier général à Chantilly, en raison de sa situation à l'arrière des lignes de combat et pour sa liaison ferroviaire avec Paris.

    Une visite de la ville (monument aux Morts, cimetière Bourillon, statue du maréchal Joffre...) permettra aux élèves de découvrir les différentes répercussions de la Première Guerre Mondiale sur la ville.

    En savoir plus

    Visite de la ville de Compiègne

    Visites thématiques avec des conférenciers organisées par l'office de tourisme de l'Agglomération de Compiègne, ainsi que :

    Visite au Musée de la Figurine Historique : 

    plus de 150 000 figurines déclinent les grands événements, comme des moments méconnus de l'Histoire de France et de Compiègne. 

    En savoir plus

    Clairière de l'Armistice

    Aussi appelée Clairière de Rethondes, c'est là que fut signé l'Armistice du 11 Novembre 1918 entre la France et l'Allemagne, ainsi que l'Armistice du 22 juin 1940 entre la France et le IIIème Reich.

    L’Office du Tourisme de l’Agglomération de Compiègne organise des visites guidées avec des conférenciers

    • « Journée du Souvenir 14/18 »
    • « Sur les traces de la Grande Guerre » 

    Visite de Noyon : "Explorer Noyon dans la Grande Guerre"

    "Les Allemands sont à Noyon" sont les mots de Clemenceau en août 2015. Cette phrase résonne encore à l'aube du Centenaire de la Première Guerre Mondiale.

    A travers une visite de 2,5 km, les élèves découvriront Noyon à l'époque de la Grande Guerre. Récits de témoins d'habitants et de soldats, images et vidéos d'archives, ce vidéo-guide leur fera voir de nombreux aspects de la vie d'autrefois à Noyon. 

    En savoir plus

    Beauvais : Visite de la ville

    "Beauvais et la Première Guerre Mondiale"

    Le centenaire de la Première Guerre mondiale prend une place importante dans l’actualité locale et nationale. C’est un moment opportun pour raconter aux élèves la guerre telle que l’a vécue leur ville. Ceux-ci pourront ainsi acquérir des connaissances sur l'histoire locale et découvrir la place et les rôles d'une "ville de l'arrière".

    En savoir plus

    Circuit des chars de la bataille du Matz

    Le circuit des chars fait référence à un combat impliquant des chars d’assaut français le 11 juin 1918 lors de la bataille du Matz.  L'association "Juin 1918 mémoire des chars" dont le président est Bruno Jurkiewicz réalise un parcours avec panneaux explicatifs dans différentes communes de l'Oise en souvenir de l'engagement des chars Français lors de la bataille du Matz (du 9 au 12 juin 1918).

    La Maison d'accueil du Circuit des Chars, située à Courcelles Epayelles, permet aux personnes qui se rendent sur ce parcours de compléter leur visite par des panneaux d’explication de la bataille du Matz, des vitrines d’objets recueillis sur le champ de bataille ainsi que d’autres sur la vie du soldat.

    Le Mont Renaud

    En dominant la vallée de l'Oise de ses 85m d'altitude, le Mont-Renaud devint un site stratégique de premier ordre lors du premier conflit mondial. Outre son panorama envié, la proximité de la Route Nationale 32, axe direct conduisant à Paris, lui donnait une importance considérable. Occupés par les Allemands dès le début du conflit, le Mont-Renaud et sa fameuse Chartreuse devinrent l'objet de violents combats lors de l'offensive ennemie de mars 1918. Le Mont-Renaud passera tour à tour aux mains des Allemands puis des alliés.

    En savoir plus

    Musée Serge Ramond

    Le Musée des Graffiti est né de la passion d’un seul homme, Serge Ramond, conservateur et fondateur. Tout d’abord nommé « Musée des Graffiti historiques » puis « Musée de la mémoire des murs », il devient communal en 2000. Situé à Verneuil-en-Halatte dans l’Oise, le musée est le fruit de plus de 40 ans de recherche dans le domaine du Graffito, qui est un symbole fort de l’Art brut.

    Le Musée de la Mémoire des Murs emmène les collégiens à la découverte des graffiti de la Première Guerre Mondiale : des témoignages exceptionnels gravés dans la pierre. A l’étage dans un des combles du Musée, est installée une collection exceptionnelle de plusieurs centaines de moulages de graffiti gravés et sculptés par les soldats français, anglais, américains, allemands qui ont cantonné dans les carrières souterraines dans le Noyonnais, le Soissonnais, le Chemin des Dames pendant la Première Guerre Mondiale.

    En savoir plus

    Musée de la Grande Guerre à Meaux

    Plusieurs visites guidées sont proposées :

    • De 14 à 18, le basculement dans le monde moderne : 

    Du pigeon-voyageur au téléphone, les quatre années de guerre produisent ce que certains historiens appellent une accélération de l'histoire. Axée autour des deux batailles de la Marne de 1914 et 1918, la visite adopte une perspective comparative entre le début et la fin de la Grande Guerre. On aborde les notions de guerre de mouvement et de guerre d'usure, la diversité des armées ainsi que l'évolution des technologies.

    • Le corps en guerre :

    La visite aborde le conflit à travers les traumatismes infligés aux corps des soldats. On insiste ici sur les sensations des combattants et sur leur vulnérabilité corporelle face aux armements modernes. On s'interroge sur la prise en charge des corps blessés.  Les violences subies par les populations occupées sont également analysées.

    • Ou encore :

    Ecrire la guerre, Une visite littéraire de la Grande Guerre, Tenir et combattre dans la guerre des tranchées, La muséographie du musée de la Grande Guerre, Les arts et la guerre, Les civils dans la Grande Guerre, La Première guerre mondiale : une guerre totale.

    En savoir plus

    Archives départementales

    Les archives départementales de l’Oise disposent d’un service éducatif issu d’un partenariat de plus de 50 ans avec l’Education nationale. L’accueil des classes est gratuit.

    Les archives départementales proposent des  expositions itinérantes, une exposition virtuelle L'Oise au coeur de la Grande Guerre : www.14-18.oise.fr, une séance de découverte des archives, des séances thématiques et des ressources en ligne sur archives.oise.fr.

    En savoir plus

    Le spectacle de mémoire

    "Comme en 14 !" Adèle Chignon

    Comme en 14 ! est une forme entre le concert et le théâtre. Frédérique Caillon-Cristofani est une continuatrice espiègle et sincère des chanteuses réalistes qui ont ponctué la chanson française.

    Accompagnée d’un duo de musiciens aux accents jazzy, elle propose une plongée en musique, chansons revisitées, anecdotes, au cœur de l’été 1914. Dans l’insouciance et la douceur de vivre de la Belle Epoque, musique et chansons côtoient une actualité bouillonnante et évoquent la façon dont ce monde en pleine expansion, grisé de progrès, de modernité, de culture et de plaisir a basculé dans la guerre.

    D’Offenbach à Léo Ferré, en passant par Erik Satie et Vincent Scotto, de belles références pour un moment de qualité.

    Spectacle conçu et écrit par Frédérique Caillon-Cristofani, de et avec Jérôme Jasmin, Fabrice Leroy, et Frédérique Caillon-Cristofani.

    En savoir plus

    Le voyage de mémoire

    Carrière Wellington, le mémorial de la bataille d'Arras

    A 20 mètres sous les pavés d’Arras, découvrez la carrière Wellington, un lieu chargé de mémoire et d’émotion.

    Lieu stratégique et lieu de vie, la carrière baptisée Wellington par les sapeurs-pompiers Néo-zélandais préserve le souvenir de ces milliers de soldats cantonnés sous terre à quelques mètres de la ligne de front, avant de s’élancer sur le champ de bataille, le 9 avril 1917 à 5h30 du matin, pour attaquer par surprise les positions allemandes. La remontée à la surface dans les pas des soldats vous amènera à vivre le choc de la bataille, à travers la projection d’un film.

    En savoir plus

    Vimy

    Rando-visite « A la rencontre des canadiens »

    Accompagnés d’un guide, vous ferez l’ascension de la crête de Vimy en empruntant les chemins de randonnée au départ de Givenchy-en-Gohelle.

    Arrivés au sommet, vous découvrirez le Mémorial canadien, les tranchées qui témoignent des combats et le Monument à la Division marocaine avant de redescendre au cœur du village.

    En savoir plus

    Musée du Louvre-Lens

    Visitez librement et au rythme des élèves la galerie du temps, et l’exposition temporaire « L’empire des roses » sur l’art et la culture iranienne.

    Des dossiers pédagogiques sont téléchargeables sur www.louvrelens.fr/education.

    En savoir plus

    Musée Lens 14-18 - Centre d'Histoire Guerre et Paix

    Situé au pied de la colline de Notre-Dame-de-Lorette, le centre rend hommage à ces 580 000 combattants de nationalités différentes qui ont perdu la vie et aux 300 villages détruits lors de la Grande Guerre dont Souchez.

    Il présente l’histoire de la Grande Guerre sur le sol du Nord-Pas de Calais à l’aide de techniques muséographiques contemporaines (audiovisuels, maquettes animées, objets placés dans leur contexte, etc.).

    En savoir plus

    Nécropole de Notre-Dame-de-Lorette et Anneau de la Mémoire

    La colline de Notre Dame de Lorette constituait un poste d’observation notoire lors de la Première Guerre mondiale. Elle fut le théâtre d’une terrible bataille d’octobre 1914 à octobre 1915.

    En 1925, un cimetière national fut élevé. Il s’agit du plus grand cimetière militaire français avec 20 000 tombes individuelles et 8 ossuaires rassemblant les corps de plus de 22 000 soldats inconnus. La Basilique et la Tour-Lanterne (haute de 52 mètres, symbolisant la flamme du Souvenir), œuvres de Louis-Marie Cordonnier sont d’inspiration romano-byzantine.

    En savoir plus

    La visite inclut l’Anneau de la Mémoire, conçu par l’architecte Philippe Prost, qui réunit près de 580 000 noms de soldats tombés sur le sol du Nord-Pas de Calais durant la Grande Guerre. Gravés par ordre alphabétique, sans distinction de nationalités, les noms des amis et ennemis d’hier se trouvent ainsi réunis 100 ans après le début du conflit.

    En savoir plus

    Hébergement

    Aréna stade couvert de Liévin

    Implanté au sein de l'agglomération de Lens-Liévin (250.000 habitants), au cœur d'un pôle d'excellence sportif unique en son genre, ce complexe événementiel entièrement modulable de 31.200 m² a servi d'écrin à de nombreuses manifestations sportives, culturelles et économiques d'envergure régionale, nationale et internationale, qui constituent aujourd'hui de véritables références.

    L'Arena Stade Couvert Liévin dispose :

    • d'un restaurant panoramique de 700 couverts et de 7 buvettes, ouvert les jours de manifestations ;
    • de 101 chambres, dont 51 de type "confort", soit une capacité d'accueil de 120 personnes/nuit

    L’hébergement se fera en « chambre confort » (chambre single, twin ou triple avec salle de bain et toilettes, équipée de lits simples avec table de chevet, table de travail, 2 chaises, armoire, télévision et téléphone).

    Espace de loisirs à disposition (salle TV, ping-pong…).