• Je suis chef d'établissement
  • Je suis parent
  • Je suis enseignant
  • Je suis collégien
  • Impression    Partager :

    Le harcèlement en ligne


    Programme national de sensibilisation au bon usage d'Internet

    Le divertissement, l’information, l’échange, l’autonomie, vos enfants ont bien compris les formidables opportunités offertes par Internet, qui est devenu un outil indispensable pour grandir. Mais Internet, c’est comme tout, cela s’apprend, et bien mieux en famille. Informations, conseils, textes de lois… vous trouverez dans cette page, animée en partenariat avec Internet sans crainte, le programme national de sensibilisation des jeunes aux risques et enjeux de l’Internet représentant la France au sein du projet européen Safer Internet Plus qui regroupe 26 pays de l'Union européenne, les clés indispensables pour comprendre les enjeux de l’évolution des technologies multimédia ainsi que les risques liés à l’utilisation d’Internet par les jeunes.

    La question de la semaine

    Qu'en est-il du harcèlement en ligne ?

    Nouveau mode de harcèlement né des nouvelles technologies, le cyber-harcèlement fait de plus en plus parler de lui. Ce phénomène, qui n’est autre qu’une forme d'agression se concrétise par la réception répétée de messages par SMS ou sur le Net (MSN, e-mail, blogs, communautés et réseaux sociaux.) Il ne doit pas être toléré et peut être stoppé.

    Dans les cas de harcèlement en ligne, un enfant reçoit ainsi un cumul de messages anonymes provenant de différentes sources, sur ses différents médias, typiquement son téléphone mobile, sa messagerie internet, son blog... Ces messages tournent généralement autour de la menace, de l’intimidation, des insultes ou du chantage et sont parfois accompagnés de mesures d’ostracisme à l’école ou autres lieux de socialisation. Parfois, les auteurs de ces messages demandent de l'argent pour que cesse la situation, exigent une rencontre ou la communication d'informations privées. Rien de nouveau par rapport au harcèlement traditionnel et autre envoi de lettres anonymes par la poste ? Pas vraiment en terme de principe et de conséquence, sinon que les outils virtuels facilitent considérablement la prise de contact avec la "proie". Pour faire face à ce phénomène, il est important d’impliquer tous ses acteurs : la victime bien sûr, mais aussi les auteurs, les spectateurs, les parents et les écoles. Tout d’abord pour qu’ils soient au courant de son existence et mesurent à quel point, pour être virtuel, il n’en est pas moins souvent déstabilisant. Et pour qu’ils puissent agir pour le prévenir et le gérer au mieux le cas échéant.

    Conseils clés :

    De façon générale

    • Apprendre à l’enfant à ne pas donner son numéro de téléphone à tout va
    • L'informer à titre préventif de ce phénomène, l’inciter à en parler si il advenait, et éviter qu’il ne participe, de près ou de loin au harcèlement d’un camarade
    • Etre attentif à déceler les signes d'un harcèlement : peur d'aller en classe, angoisse face à l'écran, repli sur soi, etc.

    En cas de harcèlement

    • Inviter le jeune à parler, sans dramatiser
    • Clairement lui indiquer qu'il n'est en rien coupable
    • L'inviter à ne pas répondre aux messages de ses harceleurs
    • Sauvegarder tous les messages reçus
    • Si les messages arrivent par SMS changer de numéro et se mettre sur liste rouge
    • Contacter et prévenir le réseau social de l’enfant (école, clubs sportifs, grands-parents…)
    • Informer le Fournisseur d'Accès à Internet et/ ou l'opérateur mobile
    • Si le harcèlement persiste et dans les cas sérieux, la police peut être avertie A cette fin des "preuves" sont toutefois nécessaires pour que celle-ci puisse mener son enquête. C’est pourquoi vos enfants doivent, au cas-où, apprendre à sauvegarder les SMS problématiques

    Conseils "Internet sans crainte"

    1. Internet, ça se partage : mettez l'ordinateur dans une pièce commune.
    2. Tout est sur Internet, mais tout n'est pas toujours vrai sur Internet. Aiguisez votre esprit critique.
    3. Avant d'acheter un jeu vidéo à votre enfant, pensez à le tester et à consulter les PEGI.
    4. Internet est tellement captivant qu'il est essentiel d'apprendre à gérer son temps.
    5. En cas d'image choquante, éteindre l'écran et en parler à un adulte.
    6. Attention à ses données personnelles. On ne donne jamais son nom, adresse ou n° de téléphone.

    À lire aussi

    Chef d’établissementCollégienParentEnseignantNumérithèqueLe numérique en pratiqueCollège numérique

    Chef d’établissementCollégienEnseignantLe numérique en pratiqueCollège numérique