• Je suis chef d'établissement
  • Je suis parent
  • Je suis enseignant
  • Je suis collégien
  • Impression    Partager :

    Usages excessifs/excès d'écran : déceler la dépendance ?


    Programme national de sensibilisation au bon usage d'Internet

    Le divertissement, l’information, l’échange, l’autonomie, vos enfants ont bien compris les formidables opportunités offertes par Internet, qui est devenu un outil indispensable pour grandir. Mais Internet, c’est comme tout, cela s’apprend, et bien mieux en famille. Informations, conseils, textes de lois… vous trouverez dans cette page, animée en partenariat avec Internet sans crainte, le programme national de sensibilisation des jeunes aux risques et enjeux de l’Internet représentant la France au sein du projet européen Safer Internet Plus qui regroupe 26 pays de l'Union européenne, les clés indispensables pour comprendre les enjeux de l’évolution des technologies multimédia ainsi que les risques liés à l’utilisation d’Internet par les jeunes.

    La question de la semaine

    Comment déceler la dépendance ?

    Avant toute chose, il convient de ne pas imaginer de cas de dépendance lorsqu'un jeune passe juste trop de temps à jouer et à du mal à s'arrêter. La dépendance au jeu vidéo est une pathologie très rare et grave qui ne concerne qu'une infime minorité des jeunes qui peinent à se déconnecter. Dans l'immense majorité des cas, les parents sont confrontés avec les jeux vidéos à un problème moderne d'éducation, comme celui de l'abus de télévision. Apprendre à reconnaître un usage excessif et une pratique pathologique est donc le premier pas.

    Un jeune peut être considéré dépendant à partir du moment où sa pratique des jeux vidéo prend le pas sur ses autres activités et l'isole, qu'il en souffre mais n'arrive pas à changer son comportement.

    La dépendance touche surtout des personnes traversant une période difficile, typiquement l’adolescence, les personnes fragiles, timides ou vulnérables, qui manquent de confiance en elles. Selon Marc Valleur, la dépendance aux jeux vidéos s’explique souvent par une volonté du jeune de s’exprimer, de réussir là où il faillit ou là où il croît faillir dans la vraie vie. S’il subit une pression de ses parents pour être le meilleur, s’il traverse une période difficile où il se sent exclu, abandonné comme c’est souvent le cas dans un divorce …il peut se réfugier dans les jeux vidéos pour se rassurer. Dans le jeu vidéo, les efforts sont en effet récompensés par des résultats, l’équation semble plus juste que dans la vraie vie et le jeune est maître de son destin virtuel ce qui n'est pas toujours le cas dans sa situation réelle.

    Comment reconnaître un enfant dépendant ? Par une accumulation d'indices. C'est un jeune qui joue beaucoup, est agité et irritable lorsqu'il ne joue pas, joue parfois sans autorisation et en cachette, est totalement absorbé pendant son jeu, manque la classe, a de moins en moins d'amis, va jouer la nuit, ne parle plus ou alors uniquement de jeu, tente régulièrement d'arrêter mais n'y parvient pas et retourne jouer avec un sentiment de culpabilité, néglige dans les cas sévères de manger ou se laver. Dans ces cas-là, il est conseillé de demander conseil au médecin de famille, ou de se diriger vers les centres spécialisés dans le traitement de ce type d'addiction.

    Les conseils clés d'Internet sans crainte :

    • Si le jeune joue trop mais ne présente pas de dépendance, limiter ses heures de jeux en recourant à la mise en place de règles et/ou du au contrôle parental,
    • Essayer de l'amener à prendre conscience du fait qu'il passe trop de temps en ligne,
    • Lui proposer d'autres activités - lui en faire essayer de nouvelles, l'y accompagner, ne pas hésiter à insister pour qu'il teste au moins une fois,
    • Etre attentif en cas d'apparition des signes cités ci-dessus : le plus tôt l'on réagit, le plus simple c'est,
    • En cas de signes de dépendance, l’emmener consulter.

    Source : Ouvrage de Jacques Henno, Les 90 questions que tous les parents se posent.

    Conseils "Internet sans crainte"

    1. Internet, ça se partage : mettez l'ordinateur dans une pièce commune.
    2. Tout est sur Internet, mais tout n'est pas toujours vrai sur Internet. Aiguisez votre esprit critique.
    3. Avant d'acheter un jeu vidéo à votre enfant, pensez à le tester et à consulter les PEGI.
    4. Internet est tellement captivant qu'il est essentiel d'apprendre à gérer son temps.
    5. En cas d'image choquante, éteindre l'écran et en parler à un adulte.
    6. Attention à ses données personnelles. On ne donne jamais son nom, adresse ou n° de téléphone.

    À lire aussi

    Chef d’établissementCollégienParentEnseignantNumérithèqueLe numérique en pratiqueCollège numérique

    Chef d’établissementCollégienEnseignantLe numérique en pratiqueCollège numérique