Impression    Partager :

Chef d’établissementCollégienEnseignantDéfi Robot

Domotique et colles

Mis en ligne le

Dans le cadre de Défi Robot, Péo60 s’est rendu chez le leader mondial des adhésifs, l’entreprise Bostik, installée depuis plusieurs décennies à Ribécourt. La domotique y est à l’honneur dans une maison laboratoire...

En 2014, Bostik a décidé d’implanter à Venette un site de pointe en recherche et développement, le Bostik Smart Technologie Centre.

Ça colle dans l’Oise

Bostik est une entreprise internationale qui emploie 4 500 personnes dans le monde dont 900 en France.

Fondée de l’autre côté de l’Atlantique à la fin du XIXe siècle, elle est rachetée 100 ans plus tard par le groupe Total puis vendue en 2015, à Arkema, acteur mondial de la chimie de spécialités et des matériaux avancés.

Elle a fait des adhésifs sa spécialité. Elle produit sous la marque internationale Bostik mais aussi Sader, Quelyd, MEM, Den Braven, Evo Stick. Destinées au grand public, au secteur du bâtiment, à l’industrie et dans l’hygiène jetable (les couches-culottes…), ses applications sont partout.

Chaque produit doit respecter des contraintes spécifiques :

  • adhérer fortement en assurant l’étanchéité, tout en restant souple (ex joint-colle pour bardeau de couverture ou carrelage, colle pour l’isolation des méthaniers),
  • coller entre eux des supports transparents sans laisser de trace (ex : plaques d’Altuglas, étiquette intégrale pour bouteille),
  • permettre à un support d’être collé et décollé à plusieurs reprises (ex : couvercle souple de denrées alimentaires)
  • assurer l’adhérence de fines couches de différents supports et en suivre les déformations (sachet d’emballage alimentaire type chips, couches-culottes),

Pour répondre à toutes ces exigences, les défis à relever sont nombreux. Ils concernent bien sûr l’efficacité du produit mais celle-ci n’est pas envisagée uniquement en matière de pouvoir adhérent. La santé, le confort, l’énergie et l’environnement sont 4 axes majeurs de développement étudiés au centre de Venette.

Un centre d’excellence

Si Ribécourt continue son activité de production, la recherche et le développement se sont établis à Venette. Ainsi, plus d’une centaine de personnes s’y concentrent sur :

  • la recherche aval ou downstream (recherche en fonction des orientations fournies par le client),
  • la recherche amont ou upstream (développement de nouveaux produits),
  • le SAV : aide les clients pour l’application des produits, conçoit de nouvelles machines.

Le centre est équipé d’un hall d’essai pilote où des machines reproduisent une production industrielle. L’objectif est de tester des solutions à petite échelle avant de les généraliser. Ces machines sont pilotées avec le logiciel LabVIEW. L’interface du Lego Mindstorm de la numérithèque en est d’ailleurs une variante (cliquez ici pour accéder à la numérithèque).

Les produits existants ou en devenir sont testés dans une série de laboratoires, soumis à la certification qualité, équipés de ce qui se fait de mieux en matière d’analyses et de test. Les bancs d’essai de traction côtoient les chromatographes en phase liquide ou gazeuse, les sorbonnes et les étuves : nous sommes chez les experts Venette.

Bostik est particulièrement attentif au dégagement des substances liées à l’utilisation et au séchage de ses produits comme les COV.

Aussi, outre les tests conventionnels, il a été décidé de voir plus grand et de faire des tests en conditions réelles. C’est sur ce principe que la Smart house a été développée.

La Smart house : la robotique du domicile au service de l’expérimentation

Il s’agit d’une maison hautes performances environnementales et thermiques. Elle surpasse les exigences des référentiels de construction RT 2012 et HQE Bâtiment durable.

Elle est équipée d’une isolation ultra performante et de 63 panneaux photovoltaïques qui lui permettent de produire de l’énergie pour 3 maisons du même type.

Mais elle est aussi équipée à la pointe de la technologie en matière de domotique. Tout est pilotable et programmable (y compris à distance) : chauffage, éclairage, ouverture des portes et fenêtres, robinets, chasse d’eau, four (y compris bientôt son ouverture par un bras robot), volets…

Dans quel but ? Simuler la présence humaine, son activité et son impact.

La maison est aussi équipée d’une batterie de capteurs qui vont mesurer, à la hauteur d’un enfant, d’un adolescent et d’un adulte, différents paramètres :

  • température,
  • COV (voir plus haut)
  • NO x (gaz azotés comme le monoxyde d’azote)
  • SO x (oxydes de souffre)
  • Bruit
  • ….

Pour tester les produits (colle à parquet isolante phonique, sol pelable,…) il suffit de les mettre en œuvre dans la Smart house et de mesurer.

Cas d’écoles

Derrière toute cette technologie, de nombreux  algorithmes sont à l’oeuvre. Ces derniers ont été développés par un alternant de l’École supérieure d’ingénieurs en électronique et électrotechnique (ESIEE) d’Amiens, école déjà rencontrée lors de ce reportage, qui a ensuite été embauché pour travailler sur le sujet durant une année complète.

La collaboration de Bostik avec les écoles est régulière. L’UTC (voir notre article sur la voiture autonome) et l’ESCOM (École supérieure de chimie organique et minérale) de Compiègne sont aussi régulièrement sollicitées pour travailler sur des projets. Une des dernières innovations : un interrupteur piézo-électrique sans fil programmable.

Pour terminer, nous avons demandé son cursus à notre hôte, M. LALOUCH, Responsable du service Upstream Application Technologies de Bostik. Il nous avoue avoir été un collégien bricoleur, attiré par le recyclage des objets vers un autre usage (comme Jean-Michel, "SuTaiBot", voir notre article sur les R2D2 Builders). 

Après un bac scientifique (bac C) il intègre l’IG2I (Institut de génie informatique et industriel) de l’École Centrale de Lille. Il rejoindra Bostik après 12 années passées chez 3M.

Nous lui avons demandé un conseil pour les collégiens inscrits à Défi Robot, et les autres aussi : « Il faut travailler en gardant à l’esprit : « je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends » (Nelson Mandela)… je ne perds pas car j’apprends de mes erreurs ou échecs ».

Remerciements

Un grand merci à Monsieur Lahoussaïne LALOUCH pour son accueil chaleureux et le temps qu’il nous a consacré pour la visite complète du site de Venette.

Merci également à Mme Claire KEROMMNES, Responsable ressources humaines R&D France, pour la prise en compte de notre requête et sa mise en relation avec les interlocuteurs ad hoc.

Et un clin d’œil à Gary le gecko.

Bostik SA
Bostik Smart Technology Center
Parc d'activités du Bois de plaisance
101, rue du Champ Cailloux 60280 Venette – France
Téléphone : 03 44 30 61 00