Impression    Partager :

BEAUVAISChef d’établissementCollégienParentEnseignantHenri BaumontCitoyenneté illustréeCitoyenneté

Être un citoyen européen

Mis en ligne le

Dans le cadre du dispositif "La Citoyenneté illustrée", une classe de 4ème du collège Henri Baumont à Beauvais a bénéficié d'une rencontre avec deux volontaires européens et d'une présentation du fonctionnement et des enjeux de l'Union européenne. Péo60 était présent lors de cette matinée riche en échanges.

Chaque collège retenu dans le dispositif La citoyenneté illustrée peut bénéficier d'une intervention autour de la citoyenneté européenne. Celle-ci est assurée par l'association Europe Direct Hauts-de-France. Cette action permet de sensibiliser les collégiens à l'importance de l'Union européenne dans nos vies, aux possibilités de mobilité qui s'offrent à eux. Les différentes interventions proposées permettent également de découvrir les traditions culturelles de leurs voisins et d'approfondir leurs connaissances en langues étrangères.

Ces ateliers sont l'occasion de rencontres entre les collégiens et de jeunes en service volontaire européen venus d'Allemagne, d'Espagne et de République tchèque afin de les ouvrir à d'autres cultures.

Ce mardi 6 février 2018, Max et Barbora, venus respectivement d'Allemagne et de République tchèque, étaient présents pour faire découvrir leurs pays aux élèves. Aurélie Calvez, leur professeure d'histoire-géographie, était présente à leurs côtés.

Qu'est-ce que l'Union européenne ?

L'intervention débute par une présentation de l'Union européenne : ses principes fondateurs (les Droits de l'Homme, le respect des minorités, la démocratie, la justice, la liberté) ainsi que les avancées qu'elle a permise (circuler librement, séjourner ou résider dans un pays membre, étudier ou se former, travailler, voter...).

Max prend alors la parole pour évoquer le programme Erasmus, qui octroie une "aide financière pour les jeunes motivés" qui veulent partir à la découverte d'autres pays européens.

Deux types de séjours sont évoqués : les échanges de jeunes, qui durent de 5 à 21 jours et s'articulent autour d'un thème (luttle contre les exclusions, culture, environnement, santé, économie solidaire...), et le Service volontaire européen, qui se fait sur une période de 2 à 12 mois (2 semaines à 2 mois pour les jeunes ayant moins d'opportunités) et qui permet à chaque jeunes d'effectuer une mission de volontariat dans le domaine de son choix : la culture, les personnes âgées, le sport, les enfants... Il n'est d'ailleurs pas nécessaire de connaître la langue du pays pour profiter de cette opportunité.

Proposer et faire voter une loi comme au Parlement européen

Puis vient le temps de l'aspect pratique de la matinée : les élèves sont répartis en groupes de 4. Chaque groupe représente un pays de l'Union européenne et doit réfléchir à une proposition de loi qui sera ensuite soumise au vote des autres pays, tout comme au Parlement européen.

Voici les 4 propositions faites par les élèves :

  • Prise en charge des frais médicaux pour les personnes tombant malade dans un pays de l'Union européenne
  • Voyage de 10 jours obligatoire pour tous les collégiens dans un autre pays européen pour approfondir ses connaissances en langues
  • Rendre les autoroutes gratuites et construire plus d'aires d'autoroutes
  • Sensibilisation au harcèlement scolaire : organisation de stages de prévention pour tous les élèves
  • Limiter les matières enseignées au lycée à 3

Un élève désigné par chaque groupe vient ensuite au tableau présenter sa proposition de loi et la soumettre au vote des autres "pays". Pour plus de simplicité, le vote se fait à main levée. Toutes les propositions ont été votées "haut la main", mis à part la dernière, qui n'a visiblement pas été comprise : preuve que l'aspect "explication" est tout à fait primordial !

A la découverte de deux pays européens

La dernière partie de la matinée est consacrée à une présentation des pays d'où sont originaires les deux "invités" européens : l'Allemagne puis la République tchèque.

Chaque jeune volontaire avait au préalable préparé une présentation de son pays, avec les principaux repères géographiques, le nombre d'habitants, la superficie du pays... Ainsi que les endroits remarquables à visiter et quelques anecdotes amusantes. Ainsi, nous avons pu apprendre que la marque allemande Haribo tenait son nom des deux premières lettres du prénom de son fondateur (Hans), de son nom (Riegel) et de sa ville d'origine (Bonn). 

Cet exposé fut également l'occasion pour les deux jeunes d'enseigner aux élèves quelques rudiments de leur langue natale : si l'Allemand n'a pas posé de difficulté majeure aux collégiens, il n'en fut pas de même pour le tchèque, nettement plus difficile à appréhender ! En revanche, Max et Barbora se sont exprimé dans un Français presque irréprochable, ce qui a permis de montrer aux élèves qu'apprendre une langue étrangère n'est pas si compliqué, surtout lorsqu'on est immergé dans la culture du pays !

Retrouvez les informations sur l'association sur :

La Citoyenneté illustrée sur Péo60 :