Impression    Partager :

PreviewDéfi Robot

Finale du concours Défi Robot

Mis en ligne le

Le 6 juin dernier, les 24 équipes participant à la troisième édition du concours de robotique organisé par le Conseil départemental de l’Oise, se réunissaient, après 9 mois de dur labeur, pour l’ultime épreuve. Péo60 vous emmène à la finale de Défi Robot.

Une course de fond

L’aventure a commencé en septembre 2017.

Trouver une équipe, imaginer et concevoir un projet, trouver le matériel, planifier et répartir les tâches, faire les premiers essais, établir un dossier de présentation et pour les équipes finalistes passer un oral, il n’y a pas trop de 9 mois pour préparer la rencontre du mois de juin.

Défi Robot n’est pas qu’une simple course de robots. Portées par leurs enseignants, les équipes découvrent le travail en mode projet.

Les notions étudiées en classe trouvent leur application concrète. Ainsi un enseignant de mathématiques indique que son équipe a acquis les notions de trigonométrie en 3 jours au lieu de 3 semaines en appliquant les formules à la construction de la piste.

Il y a aussi la stratégie : jouer la prudence ou tout baser sur la puissance. Il faut tester, corriger et recommencer.

Il ne s’agit pas uniquement d’un projet technique, c’est aussi une aventure humaine. Et, lorsque l’on demande aux collégiens ce qu’ils retiennent de leur participation, c’est souvent le travail en équipe où chacun trouve sa place qui est cité en premier, suivi du plaisir de s’être fait de nouveaux amis. Une équipe a soutenu un de ses membres hospitalisé durant la préparation, une autre a été amenée à rencontrer deux secrétaires d’état et à leur exposer son travail. Voir les autres autrement, tisser des liens et faire de belles rencontres, c’est aussi ça Défi Robot.

Une course à fond

Pour la finale ce n’est pas moins de 250 personnes qui se sont présentées au gymnase du collège Simone Veil à Cauffry : 24 équipes, dont 20 finalistes, représentant 16 collèges.

Les équipes du département ont transformé la salle de sport en circuit de course. Chaque groupe dispose d’un stand avec une alimentation électrique. 

Les trois pistes (La ligne noire, Au feu les pompiers et La montagne) sont regroupées dans une zone centrale avec sonorisation et écran géant. En face, un espace « goûter » est prêt à recevoir les visiteurs. De l’autre côté, une zone spectateurs est destinée à accueillir ceux qui ne peuvent être autour des pistes ou ne veulent pas rester debout.

Nos partenaires sont aussi de la partie. Ils disposent d’un stand de présentation ou vont à la rencontre des concurrents. Le Lycée Paul Langevin nous accompagne encore cette année pour présenter ses formations post 3ème et son fablab.

Dès l’arrivée des premiers cars transportant les participants, c’est l’effervescence. Il faut installer les stands, écouter l’appel pour les essais, tester la machine, faire les réglages. Tout ne se passe pas toujours comme prévu, il faut aller vite, il n’y a qu’une heure avant l’ouverture officielle.

Malgré tout, chacun trouve un moment pour croquer une part de gâteau, boire un jus de fruit et échanger avec les autres équipes.

C’est à 14h30, après quelques mots d’accueil de la part de Mme Vincent, Principale du collège, que M. Jacky Crépin, Inspecteur d’Académie, Directeur académique des services de l’Éducation nationale et Mme Nicole Cordier, Vice-Présidente du Conseil départemental, chargée de l’éducation, de la jeunesse et de la citoyenneté, ouvrent les épreuves.

Les capitaines s’avancent à tour de rôle pour présenter leurs machines sur les pistes. Certains robots sont laissés à l’état brut, tandis que d’autres ont revêtu leurs plus beaux atours : s’affrontent un papillon, un Batman, un fantôme mangeur de Pac-Man, un robot avec une coque effet ronce de noyer, un autre surmonté d’une scène de L’étrange Noël de Monsieur Jack et enfin un dernier avec un globe terrestre (un robot écolo qui se recharge à l’énergie solaire). Il y a même un robot espion qui a filmé sa course avec une caméra 360° (voir ici le film).

Certains robots ont décidé de prendre leur temps ou de faire demi-tour. Le plus rapide du concours franchit les 8 zones de la montagne en 6 secondes et 45 centièmes….mais finit en plusieurs morceaux.

Il y a aussi ceux qui fonctionnent bien aux essais mais ne veulent rien savoir ensuite, provoquant ainsi une sortie de piste…. d’un de leur capitaine.

La foule est en liesse lorsque les 4 bougies d’Au feu les pompiers sont éteintes avec une redoutable efficacité. Quoi qu’il arrive, tous les concurrents sont applaudis.

Puis vient le moment de la proclamation des résultats. Les scores obtenus pour le dossier écrit, la soutenance orale et la performance de la finale s’additionnent. Les gagnants sont appelés et les prix sont remis par Mme Cordier et les partenaires du concours. Les résultats figurent ici.

Ce n'est pas fini...

La troisième édition est terminée, vive la quatrième !

Le Conseil départemental a décidé que Défi Robot reviendra pour une quatrième saison, avec quelques nouveautés... Plus d’informations dans un prochain article, restez informé en suivant péo60 !

Remerciements

Défi Robot c’est une multitude de personnes qui se mobilisent, un grand merci :

Aux enseignants encadrants et aux chefs d’établissement qui ont permis le développement des projets et accueilli les membres du jury.

A tous les collégiens participants qui ont fourni un travail formidable.

Aux partenaires de Défi Robot pour leur soutien et leur générosité.

Au collège Simone Veil pour avoir accueilli la finale de l’édition 2017/2018.

Au SDIS de Beauvais qui a prêté les dalles de moquette pour protéger le sol.

Au lycée Paul Langevin qui est venu présenter ses formations et son fablab pour orienter et donner envie aux futurs lycéens.

A tous les membres du jury pour leur mobilisation et implication notamment M. Stéphane COIFFIER et Stéphane VERCLEVEN IA-IPR Groupe Sciences et techniques industrielles, Mme Nathalie DERAMBURE, adjointe au DANE pour le second degré, Mme Olivia FRONIA, enseignante d'anglais au Collège d'Aramont à Verberie, M. Romuald DAUCHELLE et M. Sébastien RIFF, enseignant de technologie au Collège Clotaire Baujoin à Thourotte.

Sans oublier, au département, le bureau de l’entretien pour l’alimentation électrique et l’éclairage; la direction des moyens logistiques pour les tables et chaises et le transport logistique; la direction adjointe des sports pour les enrouleurs électriques; le service de la communication pour les éléments graphiques, la sonorisation et la communication, le service sécurité-incendie pour la supervision de la sécurité de l’évènement. Le projet a été porté par la direction éducation jeunesse.

Galerie photo : cliquez sur une photo pour l'agrandir et appuyez sur la touche lecture pour lancer le diaporama