Impression    Partager :

BEAUVAISChef d’établissementCollégienParentEnseignantNewsletter Actus 1CDJ

Quand le numérique pallie le handicap

Mis en ligne le

Construire des objets visant à améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap grâce à l'impression 3D, tel est le projet passionnant des CDJ de la commission L'Oise numérique.

Le projet de la commission

Le projet de la commission L'Oise numérique pour cette mandature allie technologie numérique et solidarité : il s'agit de réaliser, grâce à l’impression 3D, des objets qui permettront aux personnes en situation de handicap de retrouver de l'autonomie dans leur vie quotidienne.

Ce projet est réalisé dans l'esprit « maker », c’est-à-dire des personnes qui réalisent des choses par eux-mêmes et partagent leurs découvertes avec l'ensemble de la communauté gratuitement.

Il est mené conjointement avec le Centre de rééducation fonctionnelle Saint-Lazare à Beauvais.

Un travail d'équipe

Le mercredi 6 mars 2019, les CDJ se sont réunis à l'ASCA à Beauvais pour une phase importante de leur mandature : la réalisation effective du projet.

Il se sont répartis en 4 groupes :

  • Un groupe chargé d'imprimer en 3D de petits cubes qui serviront aux ergothérapeutes du centre de rééducation fonctionnelle Saint-Lazare pour les exercices de rééducation
  • Un groupe chargé de dessiner les plans de la boîte qui contiendra les cubes
  • Un groupe chargé d'assembler une prothèse de main en 3D qui sera présentée durant la plénière de fin de mandat au mois de juin
  • Un groupe chargé de préparer la présentation du projet lors de la plénière

L'impression 3D n'est pas tout à fait nouvelle pour certains, mais cette utilisation un peu particulière a pu les étonner. Curtis (Collège Anna de Noailles - Noailles) : "J'avais déjà utilisé une imprimante 3D à mon collège mais c'est la première fois que je l'utilise pour faire une main !"

En fin de matinée, le travail était déjà bien avancé : plusieurs cubes étaient imprimés, le plan de la boîte était dessiné (le logo du CDJ sera apposé plus tard sur l'une des deux faces) et une seconde prothèse de main était assemblée.

La rencontre avec Maëlle

Pendant la pause déjeuner, les collégiens ont pu rencontrer Maëlle, une jeune fille atteinte d'agénésie de l'avant-bras, accompagnée de sa mère.

Celle-ci a évoqué avec les CDJ son quotidien, tandis que ces derniers lui expliquaient leur projet. Les jeunes ont ainsi découvert ses extraordinaires facultés d'adaptation face aux difficultés qu'elle peut rencontrer dans sa vie de tous les jours.

Les jeunes ont ainsi pu se rendre compte de l'utilité de leur projet : "Ce projet est utile pour les personnes en situation de handicap. C'est un projet solidaire. La rencontre avec Maëlle a été très enrichissante. On a pu savoir comment elle faisait pour manger ou s'habiller". (Alban - Collège Léonard de Vinci - Sainte-Geneviève). "Ce projet va permettre aux personnes atteintes d'agénésie de retrouver l'utilisation de leur membre handicapé". (Giovanni - Collège Françoise Sagan - Bornel). "C'est un très bon projet car les gens n'ont pas choisi d'avoir un handicap. C'est très bien d'y remédier à travers une action bénévole". (Lilia - Collège Charles Fauqueux - Beauvais).

Répétition générale !

Après un moment de détente bien mérité en extérieur, les CDJ ont répété la présentation de leur projet à la plénière de fin de mandat prévue le 14 juin prochain.

Les collégiens devront faire preuve d'esprit de synthèse car le temps sera compté ! Leur présentation devra être à la fois dynamique et solennelle afin d'être totalement réussie.

C'est tout de même l'aboutissement de 2 années de travail !

Le CDJ, ils en pensent quoi ?

Alban (Collège Léonard de Vinci - Sainte-Geneviève) : "J'aime l'ambiance du CDJ, on se fait de nouveaux amis. J'aime le travail en commission pour mener à bien des projets qui aideront les gens".

Amadou (Collège Henry de Montherlant - Neuilly-en-Thelle) : "Le CDJ nous permet d'apprendre des choses nouvelles, comme l'utilisation d'une imprimante 3D. J'ai aussi appris des choses sur le Conseil départemental et découvert le travail en commission".

Evan (Collège George-Sand - Beauvais) : "Je connaissais un peu l'impression 3D auparavant mais je n'en n'avais jamais fait au collège. Le CDJ nous donne le sens des responsabilités et nous prépare pour plus tard".

Lilia (Collège Charles Fauqueux - Beauvais) : "Le CDJ nous donne plus de responsabilités et nous prépare à la vie qui nous attend plus tard".