Impression    Partager :

BEAUVAISChef d’établissementCollégienParentEnseignantHenri BaumontDéfi Robot

Quand les robots nous comprennent

Mis en ligne le

Camille Sotaert, ingénieure Recherche et Développement, est venue au collège Henri Baumont expliquer son métier passionnant : permettre aux robots de nous comprendre...

Parcours Ambition Réussite

Dans le cadre du "Parcours Ambition Réussite", Nathalie Soetaert, professeure de Technologie au collège Henri Baumont à Beauvais, a reçu lundi 28 janvier 2019 trois femmes ingénieures venues parler de leur parcours et de leur métier. Le but était de donner un aperçu aux élèves des métiers qu'ils exerceront peut-être demain (les métiers choisis sont tous dans des secteurs de pointe), mais aussi de leur dire que malgré ses difficultés ou son milieu social, chacun peut réussir s'il s'en donne les moyens.

L'une des ces femmes oeuvrant pour l'avenir est Camille Soetaert, qui travaille dans le domaine de l'informatique et de la robotique

Camille Soetaert

Camille Soetaert est ingénieure Recherche & Développement chez Intuitive Robots, une jeune société basée à Nantes qui développe des applications pour des robots humanoïdes comme Pepper ou Nao.

Après un Bac S mention Très bien décroché à l'Institution du Saint-Esprit, elle intègre l'UTC (Université de Technologie de Compiègne) pour préparer son diplôme d'ingénieur. C'est au cours de sa scolarité à l'UTC, lors d'un échange avec les Pays-Bas qu'elle découvre le TALN.

Une fois son diplôme en poche, en 2018, elle intègre Intuitive Robots, d'abord comme stagiaire puis comme ingénieure.

Le traitement automatique du langage naturel

Connaissez-vous le NLP (Natural Language Processing) ou TALN (Traitement Automatique du Langage Naturel) ? Derrière ces acronymes barbares se cache un domaine passionnant à la croisée de la linguistique, de l'informatique et de l'intelligence artificielle dont le but est de créer des outils de traitement de la langue naturelle afin de les incorporer à différentes applications : robots, mais aussi moteurs de recherche sur Internet par exemple. 

Afin de rendre son propos facilement compréhensible par les élèves, Camille a pris l'exemple des chatbots, ces logiciels avec qui l'on peut dialoguer sur certains sites internet comme ceux des banques ou de l'assurance. Ils interagissent avec l'utilisateur de façon naturelle, comme si l'on avait à faire à de vrais êtres humains.

Parlons programmation

Côté programmation, Camille a fait un parallèle avec mBlock, une application que les élèves utilisent pour programmer leurs robots. Bien sûr, son interface de développement à elle est plus élaborée, et elle doit taper des lignes de code ! Mais le fonctionnement est similaire : à un bloc de code correspond une fonction.

Schématiquement, le logiciel fait une analyse grammaticale de la phrase prononcée, détaillant chaque mot  et déterminant sa fonction dans la phrase (sujet, verbe, déterminant...). Ensuite, la phrase est envoyée à un moteur de recherche qui renvoie des résultats. Mais le travail ne s'arrête pas là : il faut ensuite "trier" ces résultats et les formuler de façon intelligible.

L'intervention a permis aux élèves de découvrir un métier dont ils ne soupçonnaient pas l'existence. Espérons que cela leur donnera des idées quand le temps sera venu pour eux de réfléchir à leur avenir !